Est-ce que mes volets peuvent être motorisés ?

Ils occultent nos habitats de plus en plus depuis une grosse cinquantaine d’années, mais leur fonctionnement a historiquement été manuel, ce sont nos volets qu’il faut ouvrir et fermer chaque jour. Lors d’une installation initiale dans une maison neuve, on pense désormais presque automatiquement à leur motorisation. C’est également de plus en plus vrai lors des rénovations. Pour une partie du grand public, les campagnes de communication de l’un des fabricants, Somfy en l’occurrence, sur la motorisation de volets roulants ont été source de l’idée que ce type de solution des volets électriques n’est pas hors de prix.

Le cas le plus classique entraînant cette question est celui des volets roulants dans le cadre de la rénovation d’un logement ancien. On l’oublie souvent, mais la question peut également être judicieuse dans le cas de volets à battants. Nous évoquerons d’ailleurs ce cas en préambule, la réponse étant assez simple dans les faits.

Est-ce que mes volets peuvent être motorisés ?-1

Le cas de la motorisation de volets à battants

Dans la plupart des cas, la réponse à la question de la possibilité de procéder à la motorisation de volets battants ne va pas dépendre de la technique. Elle va en effet dépendre du cadre juridique. Une motorisation de volets battants nécessite l’utilisation d’un système à bras articulés. Un moteur placé en applique de la façade va motoriser l’ensemble via un mécanisme qui est caché par le battant lui-même en position ouverte. Mais quand le volet est fermé, le moteur et le bras articulé sont bien visibles de l’extérieur.

Dans une copropriété, il faudra donc obtenir l’accord de l’assemblée générale puisque cela peut être considéré comme nuisant à l’homogénéité de l’ensemble immobilier. En agglomération, dans certains secteurs dits protégés ou classés, il faudra obtenir l’accord de l’architecte des Bâtiments de France.

Est-ce que mes volets peuvent être motorisés ?-2

La motorisation de volets roulants

Contrairement aux volets battants, la motorisation de volets roulants est absolument invisible de l’extérieur. Elle l’est d’ailleurs presque également depuis l’intérieur de la maison, aux boutons de commande près. Il n’y a donc aucune raison juridique de ne pas procéder à une motorisation de volets roulants.

L’âge et la matière principale des volets actuels

Les volets roulants les plus anciens que vous pouvez être amenés à rencontrer datent approximativement du début du XXe siècle. Le PVC n’existait pas encore et les lames sont donc en bois. L’ouverture et la fermeture étaient assurées soit par une chaîne, soit par une sangle. Signes de modernité, ils étaient le plus souvent installés pour occulter les baies vitrées des immeubles de standing. Les glissières étaient directement intégrées dans la pierre formant la façade. Il ne leur manquait que des moteurs.

Pour rénover de tels volets très âgés, la taille du coffre destiné à recevoir le mécanisme n’est habituellement pas un problème, les lames en bois étant souvent assez épaisses. Les glissières seront souvent par contre remplacées par des nouvelles, neuves et posées en applique devant le dormant de la fenêtre. Cela n’enlèvera que quelques millimètres à l’ouverture et permettra un coulissement sur du tablier.

Dans le cas de volets roulants déjà en PVC, les glissières généralement en aluminium seront conservées ou remplacées en fonction de leur état. Les lames du tablier lui-même subiront le même examen. Il est important pour un volet roulant motorisé que le fonctionnement soit très fluide et régulier. De ce fait, on procède souvent au remplacement de l’ensemble (lames et glissières), en optant éventuellement pour une installation à base d’aluminium pour des raisons de légèreté, ou bien en optant pour un tablier à lames isolantes. L’essentiel est que le mécanisme complet, une fois le volet ouvert, tienne dans le coffre préexistant.

Comment motoriser vos volets roulants

La télécommande peut se faire à votre choix par mode filaire. Dans ce cas, deux interrupteurs fixés au mur à proximité de la fenêtre en question commanderont l’ouverture et la fermeture. Mais s’il n’est pas possible de relier aisément le coffre des volets roulants à un tel dispositif, vous pouvez opter pour une télécommande sans fil. Dans ce cas, l’électronique contenue dans le coffre des volets roulants sera directement alimentée par le secteur en 230 Volts. Elle recevra ses ordres par l’intermédiaire d’un récepteur radio intégré.

S’il n’est pas non plus possible d’amener l’alimentation électrique jusqu’au coffre des volets roulants à motoriser, il reste la solution d’une alimentation autonome, par un panneau solaire fixé en façade.

Obtenir des aides financières pour la motorisation de votre volet roulant

Depuis plusieurs années, des avantages financiers peuvent être sollicités dans le cadre de travaux concourants aux économies d’énergie de votre logement. Leur forme (crédit d’impôt, réduction, TVA minorée, aide directe) et les conditions d’obtention (plafond de revenus, fourniture et pose par un professionnel) varient chaque année ou presque. Il n’est donc pas possible dans un article pérenne de les détailler ni de donner une réponse précise.

Mais souvent, dans le cadre de gros travaux de rénovation, en jumelant le changement des anciennes fenêtres à simple vitrage pour un modèle combiné de bloc-fenêtre incluant un volet roulant électrique, elles sont accessibles sur la base du prix total. Certaines aides sont de plus à portée locale. Demandez un devis à un professionnel près de chez vous pour savoir si effectivement quels types de solutions peuvent être éligibles en fonction de vos travaux de rénovation.

Quitte à les motoriser, domotisez vos volets

Motoriser vos volets, qu’ils soient à battants ou roulants, n’est pas qu’un caprice de confort. Certes, il est très agréable, après des travaux de rénovation de qualité, de pouvoir d’un seul geste fermer tous les volets de votre salon, en le quittant pour aller vous coucher. Au passage, du même geste, vous relevez un éventuel store extérieur. Mais les volets participent également à votre sécurité contre le cambriolage.

Dans les pièces de vie, souvent bien exposées, ils ont également un rôle à tenir dans la gestion des apports de la lumière solaire. La réglementation thermique en vigueur prend d’ailleurs cet aspect-là en compte dans la performance énergétique globale de votre maison. Intégrez vos volets électriques dans une solution basée sur une installation domotique, vous en tirerez des avantages multiples.

Nous vous recommandons ces autres pages :