Installer un automatisme de volets roulants manuels : l’essentiel à savoir

En France, une fenêtre sur trois est aujourd'hui équipée d'un volet roulant manuel ou motorisé. Le système manuel est jusqu'ici le plus répandu actuellement, même si l'heure est à la domotique.

Très prisé des particuliers, cet équipement esthétique — qui peut être installé, par exemple, devant une fenêtre, une porte-fenêtre, une baie vitrée ou une fenêtre de toit — offre une très bonne isolation de la chaleur et du froid extérieurs. Il protège également l’habitation des rayons du soleil. De plus, une fois doté d’un système anti-effraction, le volet roulant apporte une sécurité supplémentaire aux fenêtres, baies vitrées et portes équipées.

Vos volets roulants sont-ils à ouverture et à fermeture manuelles ? Sachez que vous pouvez très bien les motoriser afin de rendre leur manipulation plus agréable et confortable.

Nous vous proposons de découvrir l'essentiel à savoir concernant les volets roulants électriques, ainsi que sur l’installation d’une motorisation de volets roulants manuels.

Comment installer une motorisation de volet roulant-1

Transformer un volet roulant manuel en un modèle électrique

Principe d’un volet roulant

Les volets roulants sont constitués d'un coffre, d'un cadre et de coulisses dans lesquelles se glisse le tablier constitué de lames articulées. Ces dernières sont en PVC, en aluminium ou en matériaux composites, et plus rarement en bois ou en métal.

Tous les volets roulants agissent par enroulement/déroulement du tablier autour d'un axe horizontal, aussi appelé axe d’enroulement ou bien tube d'enroulement. Les lames, enroulées autour de cet axe, sont dissimulées et protégées à l'intérieur du coffre.

Quand le tablier est déroulé, et selon le degré de fermeture des lames qui le composent, il forme soit un panneau ajouré, soit un panneau complètement opaque, afin de faire la nuit partielle ou complète à l’intérieur d’une pièce.

Motorisation d’un volet roulant manuel

En équipant d’un kit de motorisation un volet roulant manuel (à tirage direct, à sangle ou à manivelle), on garde le tablier existant. La configuration de pose du volet n’est pas modifiée, seul l’axe d’enroulement est remplacé par un axe spécifique. Ce dernier arbore la forme d'un tube cylindrique ou octogonal télescopique dans lequel loge un moteur tubulaire.

Notons qu’il existe deux versions des kits de motorisation pour volets roulants :

  • Les kits dotés d’un moteur filaire commandé par un interrupteur (aussi appelé inverseur) monte-et-baisse classique. Chaque volet roulant équipé d’un moteur filaire doit avoir un interrupteur dédié.
  • Les kits sans fil, à moteur radiocommandé (commande par fréquence radio), permettant le contrôle à distance de l’ouverture et de la fermeture d’un ou de tous les volets d’une pièce (voire même de toute la maison), en un seul clic de bouton sur la télécommande.

Dans tous les cas, l’installation d’un câblage de branchement du moteur (filaire ou à commande radio) sur l’alimentation électrique est nécessaire.

Le choix du type de kit de motorisation (et aussi de la puissance de son moteur exprimée en Newton Mètre ou Nm) dépend du diamètre du tube d’enroulement et du poids du volet. Le poids du tablier se calculant à partir de sa surface, du poids au mètre du matériau qui le constitue (PVC, aluminium, bois, etc.), ainsi que du diamètre du tube. Pour consulter les abaques des puissances en Nm pour volet roulant, cliquer ici.

Aussi, avant d’acheter votre kit, mesurez d’abord les dimensions du volet à équiper et évaluez-en le poids. Vous pourrez ainsi vérifier la compatibilité du kit avec votre volet.

Volet roulant électrique : fonctionnement

Alors que la manœuvre d’un volet roulant manuel se fait manuellement, avec un modèle électrique par contre, l'ouverture et la fermeture du volet roulant se fait grâce à un système motorisé.

À la place de la force des bras, de la sangle et de la manivelle, c’est un moteur qui assure le fonctionnement du mécanisme. L'électricité pour la motorisation peut être intégralement fournie soit via le tableau électrique, soit via un panneau solaire photovoltaïque.

Installation du câblage

Dans le cas d'un branchement au tableau électrique, la réalisation de la mise en place d'un câblage doit se faire selon les normes en vigueur. Ce câblage assure :

  • L'arrivée du courant électrique jusqu’au moteur par branchement au tableau électrique.
  • Le raccordement du moteur au volet roulant.
  • La liaison du moteur au mécanisme de mise en marche, sauf si le moteur est radiocommandé (voir plus bas).

Notons que l’alimentation électrique du système de motorisation de volets roulants doit être indépendante de celle des autres prises électriques. Le réseau d’alimentation, établi à partir du tableau électrique, pouvant par exemple passer par les combles ou par l’extérieur. Il est tout particulièrement interdit d’effectuer une dérivation à partir d’une prise ou d’un réseau d’éclairage.

Notons que le raccordement électrique d’un kit de motorisation à commande radio est bien plus simple que celui d’un kit à commande filaire. En effet, dans le cas d'une motorisation radiocommandée, seul le moteur requiert un branchement au réseau d’alimentation. La communication entre le moteur et la télécommande ne nécessitant pas de câblage.

Comment installer une motorisation de volet roulant-2

Volet roulant électrique : avantages

Comparés aux volets roulants manuels, ceux qui sont motorisés offrent, entre autres :

  • Un grand confort d’utilisation, notamment pour les personnes à mobilité réduite.
  • Un accès à toutes sortes d’automatismes et de programmations.
  • Une meilleure fiabilité.
  • Une résistance renforcée aux tentatives d’intrusion, pour une meilleure sécurité de la maison.
  • Une meilleure isolation thermique.
  • Une économie d’énergie grâce à la limitation des déperditions thermiques.

Plus esthétiques, les volets roulants motorisés peuvent en outre être reliés à la centrale domotique de l’habitat.

Installation d’une motorisation sur un volet roulant manuel

Il est tout à fait possible de motoriser un volet roulant manuel existant, qu’il soit à tirage direct, à sangle ou à manivelle.

Voici les grandes étapes de cette démarche :

  • Étape 1 : Couper l’alimentation électrique de la maison.
  • Étape 2 : Démonter et nettoyer le coffre du volet.
  • Étape 3 : Poser le câblage.
  • Étape 4 : Dérouler le volet afin de faire apparaître les pattes d’attache de la lame finale.
  • Étape 5 : Dégager les pattes d’attache (et la manivelle s’il y a lieu !).
  • Étape 6 : Remplacer le tube d’enroulement.
  • Étape 7 : Raccorder le câblage à l’alimentation électrique.
  • Étape 8 : Attacher les sangles.
  • Étape 9 : Régler les fins de courses et les butées.
  • Étape 10 : Programmer la télécommande

Il est recommandé de lire attentivement la notice d’installation du kit d’automatisation du volet roulant avant de l'installer. Le plus difficile est en effet d’adapter le montage aux particularités éventuelles du volet à équiper, surtout s’il est assez ancien.

Nous vous recommandons également ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !