Les solutions pour motoriser les portes de garage

La motorisation d'une porte de garage est indéniablement un gain de temps et de confort au quotidien. Ne plus avoir besoin de descendre de voiture pour ouvrir ou fermer la porte de son garage est effectivement très utile, surtout par des journées de pluie ou de grand froid. Le fonctionnement d'une motorisation est on ne peut plus simple : appuyer sur un interrupteur ou sur le bouton de la télécommande pour déclencher l'action du moteur puis attendre l'ouverture complète. Le système d'automatisation du moteur peut également refermer la porte tout seul après un certain laps de temps, une possibilité synonyme de sécurité pour le contenu de son garage, luttant ainsi contre les oublis ou les étourderies.

Il existe de nos jours des motorisations pouvant être installées sur la plupart des types d'ouvertures de portes de garages, sectionnelles ou à basculement, ce qui permet d'éviter de devoir changer la totalité de son équipement. Il suffit donc de chercher un système compatible avec sa porte de garage pour bénéficier de tous les avantages de la motorisation. Dernier point de cette introduction, mais non des moindres : pour fonctionner, le moteur doit être relié à un tableau électrique situé à proximité immédiate ou à un système de panneaux photovoltaïques. Ce qui implique également le fait de choisir de préférence un système disposant d'un débrayage permettant d'annuler l'action du moteur pour passer en mode manuel en cas de coupure ou de panne d'électricité.

Les types de motorisations de porte de garage-1

La motorisation d'une porte de garage sectionnelle

Une porte de garage de type sectionnelle est composée de plusieurs lames ou segments articulés. Pendant l'ouverture et la fermeture de la porte, celle-ci n'a pas besoin de sortir, ou de dépasser, à l'extérieur de son cadre, ce qui permet par exemple de pouvoir laisser son véhicule très près de la porte fermée et déclencher l'ouverture sans risque. Ces portes de garage sont donc considérées comme "non-débordantes".

Pour installer une motorisation, même si votre porte de garage sectionnelle est en place depuis longtemps, il faut donc se diriger vers un kit moteur compatible avec votre porte à segments, information qui est systématiquement indiquée par les fabricants de systèmes de motorisation de portes. Il faut également s'assurer de choisir un moteur disposant d'une puissance en adéquation avec le poids et la surface de votre porte de garage. Là encore, la capacité maximale du moteur est clairement indiquée pour chaque produit, aussi bien en magasin que sur les sites internet.

Que doit contenir un kit de motorisation de porte sectionnelle ? 

La grande majorité des motorisations de portes de garage utilisent un système de chaîne ou de courroie pour transmettre l'action du moteur jusqu'à la porte pour son ouverture et sa fermeture. Si l'on prend l'exemple d'un kit d'entrée de gamme, à un prix de moins de 200 euros (livraison non incluse), celui-ci doit contenir au minimum :

  • Un bloc-moteur fonctionnant sous tension de 230 V, avec ou sans éclairage de courtoisie intégré.
  • Un système de fixation complet avec rail et chaîne ou courroie.
  • Plusieurs télécommandes à boutons (entre 2 et 4).
  • Une notice de montage en français.

Cette configuration de base peut être complétée par des options et des accessoires supplémentaires, disponibles séparément, comme des photocellules de détection, un digicode sans fil ou un contacteur à clé par exemple. Ces éléments permettent de renforcer la sécurité générale de l'installation contre les risques d'intrusions et les erreurs de manipulation.

La pose d'une motorisation de porte de garage

La pose d'un kit de motorisation à chaîne peut être confiée à un professionnel après l'établissement d'un devis, mais est également une opération à la portée d'un bricoleur confirmé et bien équipé. Quelques outils s'avèrent effectivement indispensables pour mener à bien l'installation du moteur et du rail d'entraînement, tout en respectant toujours les consignes d'utilisation et de sécurité figurant sur la notice du produit :

  • Des outils de base : mètre, niveau à bulle, visseuse ou tournevis, marteau, chevilles et vis.
  • Une perceuse à percussion et des forets béton et métal.
  • Une clé à cliquet et ses différentes douilles.

Quand le montage est terminé, le moteur est donc situé au niveau du plafond du garage et doit être alimenté par une prise électrique installée elle aussi au plafond, ce qui peut impliquer l'intervention d'un électricien, toujours sur présentation d'un devis. 

Motoriser une porte de garage à basculement

Les portes de garage à basculement se caractérisent par le fait d'être constituées d'un seul et unique panneau rigide qui sort de l'encadrement pendant l'ouverture de la porte. Il existe deux types de portes basculantes :

  • La porte de garage basculante débordante : le panneau bascule à l'ouverture, mais le point haut de ce panneau reste toujours à la même hauteur par rapport au plafond.
  • La porte basculante semi-débordante : quand le panneau de la porte bascule pour venir se positionner au plafond du garage, le point haut ne suit pas une trajectoire horizontale et n'est donc pas tout le temps au même niveau durant l'ouverture. Ceci entraîne une difficulté pour la pose d'une motorisation à automatisme, qui se traduit par l'impossibilité de fixer le bras d'entraînement du moteur directement sur le panneau. Il faut donc rajouter un bras de reversement au système, élément qui vient augmenter le prix total d'une centaine d'euros.

La pose d'une motorisation de qualité pour ces types de portes (en PVC ou en métal) est donc plus difficile, mais reste compatible avec le choix d'un système classique à courroie ou à chaîne pour porte sectionnelle ou à basculement.

Les types de motorisations de porte de garage-2

Les autres types de motorisations de portes de garage

Il existe sur le marché d'autres types de motorisation afin de permettre l'installation d'un automatisme sur toutes les portes de garage, hormis les portes "pliantes", qui ne sont compatibles avec aucun système existant. Ces motorisations sont les suivantes :

  • La motorisation à crémaillère : fonctionnant sur le même principe qu'un système à courroie et adaptée elle aussi aux portes sectionnelles ou à basculement. La différence tient dans le fait que c'est le moteur qui se déplace sur le rail fixé au plafond du garage pour actionner l'ouverture de la porte.
  • La motorisation tubulaire axiale : directement inspirée du système existant pour motoriser un volet roulant, cette motorisation est destinée aux portes s'enroulant autour d'un axe motorisé situé au-dessus de l'ouverture, exactement comme pour un volet roulant.
  • La motorisation à bras : cette dernière est adaptée aux portes de garage à un ou plusieurs battants, quelles soient en bois, en aluminium ou en PVC. Reprenant le même fonctionnement qu'un automatisme destiné à un portail à battant, ce système n'est pas compatible avec tout autre type de porte.

Pour conclure, il est important de rappeler que la qualité du fonctionnement dépend non seulement du choix d'une motorisation parfaitement adaptée à la porte concernée, mais également de la pose du système, qui doit respecter la totalité des consignes fournies par les fabricants. Si vous préférez faire appel à un professionnel pour la pose, il faut compter un prix aux environs de 300 euros pour une intervention permettent l'installation complète. Si votre garage est situé loin d'une source d'alimentation électrique, la solution solaire photovoltaïque peut être envisagée, se traduisant elle aussi par un coût supplémentaire, compris entre 200 et 300 euros.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !