Motorisation des portes de garage : comment faire les bons choix ?

Dans une maison, un garage se veut la pièce assurant la protection et l’isolation de son véhicule. Seulement, la sécurité d’un garage dépend clairement de la porte mise en place. Pour davantage de sécurité, intégrer un système de motorisation est une solution optimale. Au-delà de la sécurité renforcée, une porte de garage avec moteur apporte un grand confort au foyer. 

Mais avant de procéder à l’installation de sa porte de garage motorisée, encore faut-il opter pour le bon choix. Le marché dispose d’un certain nombre de modèles aux prix différents et aux critères multiples. Matériaux (PVC, bois, etc.), système d’ouverture et de motorisation ou style, les références de portes de garage sont variées. Pour orienter votre décision, voici nos meilleurs conseils inhérents à la motorisation d’une porte de garage. 

Choisir la motorisation de sa porte de garage-1

Motorisation d’une porte de garage : pourquoi choisir son installation ? 

Les raisons d’opter pour une porte de garage à moteur peuvent être nombreuses. Par défaut, une maison est souvent équipée de portes de garage traditionnelles. Bien qu’elles officient comme une isolation minimale, ces types de portes disposent de plusieurs inconvénients dans leur utilisation. Par exemple, lorsque l’on sort du garage, nous n’avons pas d’autre choix que de sortir de la voiture pour fermer la porte. Si l’ouverture est verticale, soulever la porte peut être contraignant de par sa lourdeur. 

Ainsi, l’installation d’un équipement motorisé promet des avantages indéniables pour la vie quotidienne. Tout d’abord, la motorisation d’une porte de garage garantit plus de confort. Un seul clic sur la télécommande suffit pour procéder à l’ouverture de la porte ainsi qu’à sa fermeture. Ainsi, vous n’avez plus besoin de descendre du véhicule. Soit un vrai gain de temps au quotidien, mais aussi une bonne protection en cas d’aléa climatique. Il faut également noter que cette motorisation permet aux personnes à mobilité réduite de gagner en autonomie

L’autre avantage de la motorisation d’une porte de garage réside dans la sécurité qu’elle offre à son propriétaire. Dès fermeture de la porte, un dispositif de verrouillage automatique empêche les fréquents oublis de clés. Aussi, les portes motorisées se veulent particulièrement résistantes aux intrusions extérieures. Pour anticiper les éventuelles pertes de télécommande, un clavier peut être installé à côté de la porte de garage. 
 
Toujours dans l’optique d’une sécurité maximisée, la plupart des motorisations incorporent un détecteur d’obstacles. Ce mécanisme empêche à la porte de descendre complètement dès lors qu’un objet ou quelqu’un est présent en dessous. Soit une baisse considérable des risques d’accident ! Enfin, plus une maison est équipée, plus sa valeur augmentera en vue de la future vente. En choisissant la motorisation de sa porte de garage, le bien immobilier est grandement valorisé. 

Choisir la motorisation de sa porte de garage-2

Choisir la motorisation de sa porte de garage selon des critères spécifiques

Il est évident qu’une porte de garage avec moteur ne doit pas être choisie au hasard au vu du prix qu’elle implique. Au contraire, plusieurs éléments doivent être pris en compte en amont de l’achat. 

Dans un premier temps, il est judicieux de prendre les mesures de votre garage. Chaque configuration est différente et fait appel à des portes bien distinctes. Selon l’encombrement de votre espace, vous allez naturellement vous tourner vers une ouverture de porte latérale ou verticale. La spécificité d’une ouverture latérale est de condamner le mur intérieur, ou bien d’impliquer la présence d’un espace extérieur. Quant à l’ouverture verticale, c’est le plafond qui est condamné dès son ouverture. Généralement, c’est la porte à enroulement qui offre le meilleur compromis. 

Une fois le type d’ouverture sélectionné, c’est le choix du matériau qui intervient. Les portes de garage peuvent être en PVC, en bois ou en acier. Chaque matériau nécessitera un entretien spécifique et n’apportera pas la même sécurité à la maison. L’esthétisme est également un critère à considérer avec soin ; l’aspect de la porte et ses finitions doivent être étudiés sérieusement. Car la porte du garage se remarque en un coup d’œil. Il serait alors dommage que votre maison perde son cachet. Il est par ailleurs conseillé de se renseigner auprès du PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune si des règles n’ont pas été actées.

Les dimensions de la porte de garage actuelle doivent être relevées pour que la porte motorisée s’intègre parfaitement : 

  • Distance entre la porte de garage et le plafond. 
  • Largeur et hauteur de la porte du garage. 
  • Hauteur sous le linteau.
  • Surface de la porte de garage. 

Enfin, vérifiez bien que vous disposez d’une arrivée électrique d’au moins 230 volts à proximité de l’emplacement du futur moteur de la porte du garage. 

Quel type de motorisation choisir pour sa porte de garage ? 

Selon l’agencement du garage en question, vos préférences entre le PVC et le bois ou le prix à accorder, certaines portes seront plus adaptées que d’autres. Le marché recense plusieurs types bien spécifiques en matière d’ouverture de porte et de motorisation. 

  • Porte de garage sectionnelle : il s’agit de l’ouverture de porte la plus demandée par les particuliers. Elle est constituée de plusieurs panneaux articulés, lui offrant une belle souplesse d’ouverture. Le mécanisme d’ouverture s’effectue par le haut en longeant tout le plafond du garage. 
  • Porte de garage coulissante : cette porte s’ouvre grâce à un rail présent à l’intérieur du garage. Quatre à six panneaux verticaux pliants permettent à la porte de s’ouvrir vers le long du mur du garage. 
  • Porte de garage basculante : un seul plan rigide est ici présent, et fait basculer la porte vers le haut. Selon les situations, la porte peut déborder ou non sur l’extérieur. 
  • Porte de garage à enroulement : tels des volets roulants, cette porte est destinée à s’enrouler sur elle-même. L’intégralité de la porte peut être disposée dans un coffre situé sur le plafond du garage. 
  • Portes de garage battantes : la grande porte est équipée de deux panneaux pivotants et s’ouvrant vers l’extérieur. Il faut noter que les portes de garage à la taille conséquente peuvent proposer une ouverture vers l’intérieur. 
  • Portes pliantes : le principe concerne une ouverture en accordéon sur chaque côté. De moins en moins utilisé, ce mécanisme d’ouverture se veut peu pratique en comparaison des autres types d’ouverture. 

Outre le système d’ouverture de la porte du garage, le mécanisme de motorisation doit lui aussi être choisi. Parmi les moteurs existants, le modèle à chaîne est le plus silencieux. Fixée au plafond du garage, sa chaîne en acier est prévue pour tracter la porte. Seules les portes basculantes et sectionnelles peuvent intégrer ce type de moteur. Autre alternative, celle du moteur à courroie. Cette motorisation est plus ou moins similaire au moteur à chaîne. Placé sur le plafond, c’est un ruban élastomère qui tracte la porte sectionnelle et basculante, dont le gabarit de masse est particulièrement grand. 

Le moteur à crémaillère dispose d’un fonctionnement sensiblement proche du moteur à chaîne. La différence réside dans la façon dont se déplace le moteur, soit le long du rail cranté, sur le mur ou au plafond. Les portes à ouverture sectionnelle, basculante ou coulissante sont concernées. Il est aussi possible d’opter pour un moteur axial, dont le cylindre dans lequel il est logé se voit entourer par la porte au moment de son ouverture. Ce mécanisme ressemble à celui des volets roulants et est compatible avec les portes à enroulement. Enfin, le moteur à portail se prédestine à diriger deux bras articulés qui consentent à ouvrir les portes du garage comme un vrai portail. Ainsi, avant de mettre le prix dans le moteur de sa porte de garage, autant faut-il réaliser les bons choix. 

 
Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

1 utilisateur a trouvé cette page utile !