Savoir comment fonctionne une motorisation de porte de garage

Que se passe-t-il quand vous arrivez en voiture à petite distance de votre garage et que vous appuyez sur le bouton de votre télécommande ? Quels sont les éléments qui vont être mis en œuvre par votre motorisation de porte de garage, cette ouverture magique qui fait rêver les enfants les premières fois ?

Quel que soit le type de votre porte motorisée, le schéma de fonctionnement sera identique à quelques détails près. Nous allons essayer ici de décrire les différents éléments du kit à partir de leur raison d’être. Nous nous pencherons au passage sur les différences entre les différents types de portes de garage motorisées, sans entrer dans des détails trop techniques de chaque solution. Vous pouvez de toute façon vous reporter aux normes précises concernant les portes automatiques de garages sur le site de l’AFNOR.

Comment fonctionne une motorisation de porte de garage-1

La télécommande sans fil

Lorsque vous pressez le bouton de la télécommande de votre porte de garage motorisée, celle-ci envoie un signal radio à destination du récepteur situé à l’intérieur de votre garage. Il ne s’agit pas d’un ordre précis comme d’ouvrir ou de fermer. C’est le récepteur qui décide de ce qu’il convient de faire en fonction de l’état actuel de la porte.

Le récepteur de la télécommande et généralement situé dans le même boitier que le moteur de la porte de garage, à l’intérieur donc. Il est toujours sous tension et prêt à recevoir un ordre depuis votre boitier de télécommande. Il vérifie que le code est le bon et décide de l’action à entreprendre. Si votre porte de garage est complètement fermée ou ouverte, il démarre le moteur dans le sens qui convient. Dans le cas ou la porte est en mouvement, il la stoppe. Enfin, si la porte a été arrêtée entre les deux possibilités extrêmes, il redémarre le moteur dans le sens inverse.

Les télécommandes multifonctions

L’accès en voiture à votre garage peut se faire, en ville, directement depuis la chaussée. Très souvent, il faut néanmoins passer d’abord par un portail entourant votre maison. La motorisation de votre porte de garage va souvent aller de pair avec celle de votre portail. De même, votre garage double peut très bien être équipé de deux portes séparées, chacune desservant l’une des places disponibles. C’est pourquoi les télécommandes dédiées à ces automatismes sont souvent munies de plusieurs boutons. Ceux-ci sont généralement deux ou quatre sur le même boitier.

Pour que l’ensemble des produits fonctionne, il faut que les différents récepteurs soient compatibles entre eux. En effet, chaque bouton de la même télécommande va activer un récepteur radio spécifique à chaque automatisme. Le choix des différents systèmes se fait généralement en même temps, et des matériels du même fabricant sont le plus souvent privilégiés pour motoriser l’ensemble. Cette homogénéité dans les équipements aidera à la compatibilité effective, il n’existe malheureusement pas de norme unique dans ces systèmes de télécommande.

La motorisation de la porte de garage elle-même

Le cas général de la porte basculante ou sectionnelle

Le moteur est fixé au plafond du garage. Il tire ou pousse un petit chariot maintenu et guidé par un rail accroché de même. Une chaîne ou une courroie crantée située dans le rail est entraînée par le moteur. Le chariot est accroché à un endroit de celle-ci, et donc avance et recule par son intermédiaire. Le haut de la porte est muni d’un ancrage relié au chariot.

Pour une porte basculante, donc en un seul panneau en métal ou en bois, un système de compas situé de chaque côté lui permet de gagner sa position horizontale à la bonne hauteur. Une porte sectionnelle sera guidée par des coudes et des rails à la fois verticaux et horizontaux. Dans les deux cas, le moteur tirera ou poussera le chariot relié au haut de la porte du garage.

Les moteurs eux-mêmes sont généralement de type « à double bobinage », ils peuvent tourner dans un sens ou bien dans l’autre. Dans le cas contraire, il aurait fallu prévoir un moteur pour l’ouverture et un autre pour la fermeture, ou bien une boite de vitesses. L’électronique module sa vitesse afin que le départ ainsi que l’arrêt se passent à une vitesse plus lente que le reste du mouvement. Cette modulation permet d’éviter notamment des bruits de claquement lors de l’arrêt brusque de la porte en fin de course.

Un éventuel obstacle sera détecté par une anomalie de la consommation électrique du moteur qui se trouverait de ce fait bloqué. Dans ce cas, il sera stoppé ainsi que le mouvement de la porte de garage, ou bien redémarré dans le sens de l’ouverture. Cela dépend de la programmation du système. Celle-ci est modifiable ou non par l’utilisateur suivant les modèles.

La porte sectionnelle coulissante

Suspendue par son rail en haut et simplement guidée par celui du bas, ce type de porte se prête à une motorisation directe. Le moteur lui-même est solidaire de l’extrémité du panneau de porte, en haut. Il va donc bouger avec la porte lors de l’ouverture et de la fermeture. Il est relié au système électronique de réception radio et de commande par l’intermédiaire d’un câble électrique. Ce câble d’alimentation est généralement torsadé pour ne pas traîner au sol, mais il faut bien prévoir de ne rien disposer qui puisse gêner son mouvement.

Comment fonctionne une motorisation de porte de garage-2 

Les accessoires importants de sécurité ou de confort

Vous l’avez vu auparavant, les systèmes de sécurité intégrés dans l’automatisme de commande stoppent automatiquement votre porte si un obstacle est détecté. Cela permet d’éviter les accidents les plus graves, notamment pour les enfants. Mais cela n’agit qu’après que le contact a eu lieu. Des éléments complémentaires, à prix modérés, peuvent être installés pour prévenir au lieu de guérir ces risques.

En premier lieu, des cellules photoélectriques installées près du sol, dans le chambranle de la porte. Reliées à l’automatisme de commande, elles détectent la présence d’un véhicule, d’un animal ou bien d’une personne. L’interruption du faisceau lumineux entraîne l’arrêt immédiat de tout mouvement de la porte de garage. Cela empêche également la mise en fonctionnement par inadvertance en présence d’un obstacle.

Élément de sécurité plus souvent négligé dans le résidentiel, mais néanmoins également obligatoire si votre porte de garage donne directement sur la voie publique, c’est le signal lumineux de fonctionnement. Il se présente sous la forme d’un phare clignotant commandé par le boitier de l’automatisme de commande.

Enfin, et principalement si vous habitez dans une zone isolée, en bout de ligne électrique, vous pouvez vous prémunir contre une panne de votre alimentation. La réponse consiste en un boitier onduleur muni d’une batterie, analogue à celle de votre voiture. Il est installé entre le boitier de commande de l’installation et l’alimentation électrique générale. Cette alimentation de secours vous permettra de faire réaliser quelques cycles de fonctionnement à votre porte, et éventuellement à votre portail associé. Il ne sera donc pas nécessaire de procéder au débrayage de vos équipements pour les manipuler en mode manuel.

Nous vous recommandons ces autres pages :