Faire le bon choix entre un portail coulissant ou à battant

Avant d'installer un portail sur une propriété, il est normal de se poser de nombreuses questions pour s'assurer de faire le bon choix. Entre les contraintes techniques, le prix, l'espace disponible pour le portail et les critères esthétiques, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver et de s'orienter vers l'équipement idéal. Cet article se propose donc de faire un tour d'horizon des principaux types de produits disponibles sur le marché, avec pour chacun d'entre eux la présentation de leurs avantages, mais aussi de leurs inconvénients éventuels en fonction des situations particulières.

Si votre projet d'installation d'un portail coulissant ou ouvrant à battant inclus la pose d'une motorisation ou d'un système à automatisme, nous vous proposons de consulter notre guide complet de la motorisation de portails, afin d'inclure cette donnée dans votre sélection de portails et vous permettre d'affiner votre choix de la meilleure manière possible.

Installer un portail coulissant, battant ou ouvrant ?-1

Les caractéristiques du portail coulissant

La principale caractéristique du portail coulissant est évidemment le fait de posséder un seul vantail, s'ouvrant latéralement et donc parallèlement à la clôture ou au mur de la propriété concernée par son installation. De fait, cela impose de disposer de l'espace nécessaire pour cette ouverture coulissante, ce qui exclut d'office les configurations étroites, comme une cour murée des deux côtés, comparable à un couloir. Cet espace, appelé surface de refoulement, doit être légèrement supérieur à la largeur du portail et peut se situer à droite comme à gauche du portail coulissant. 

Le choix d'un portail coulissant est particulièrement adapté aux entrées en montée, ainsi qu'aux endroits ne disposant pas de la profondeur de débattement obligatoire pour l'installation d'un portail ouvrant à un ou deux vantaux. Reconnus pour leur fiabilité, leur sécurité et leur esthétisme, les portails coulissants sont en revanche plus chers à l'achat (à matériaux équivalents), mais plus simples à utiliser au quotidien.

Les types de matériaux 

Les fabricants de portails coulissants proposent de très nombreux modèles et types d'équipements que l'on peut néanmoins différencier en fonction des matériaux que l'on retrouve le plus souvent, à savoir : 

  • Le portail coulissant en bois.
  • Le portail coulissant en fer forgé.
  • Le portail à ouverture coulissante en PVC.
  • Le portail coulissant en aluminium.

Outre l'esthétisme et le style, le principal impact du choix de la catégorie de matériaux concerne le prix final de l'installation. En règle générale, l'on constate que les portails en bois et en fer forgé sont orientés vers l'entrée de gamme, tandis que ceux en aluminium et en PVC concernent plutôt les équipements du type haut de gamme. De plus, si vous souhaitez un portail occultant totalement la vue pour préserver votre intimité ou pour empêcher un animal de sortir, le choix du fer forgé semble inapproprié, car il est ajouré par nature. Du point de vue de l'entretien, l'aluminium est le plus avantageux, car il est à la fois inoxydable, simple à nettoyer avec de l'eau savonneuse et écologique, puisqu'il est recyclable à l'infini. Au contraire, le bois est le matériel qui subit le plus les assauts du temps et des intempéries, imposant un entretien contraignant et coûteux pour conserver son éclat.

Par ailleurs, les matériaux utilisés modifient le poids du portail, ce qui peut revêtir une certaine importance au moment de lui adjoindre une éventuelle motorisation pour faciliter son système d'ouverture et son utilisation au quotidien, imposant un moteur plus ou moins puissant selon son poids.

Les contraintes de travaux d'installation et d'utilisation

Nous avons déjà vu que les portails à ouverture coulissante obligent à avoir une surface de refoulement, à droite ou à gauche de celui-ci, d'une longueur supérieure à la largeur du vantail mobile. Cet espace doit être plat et se situer à l'intérieur de la maison et non pas sur la voie publique. Il est également important de s'assurer de la qualité des piliers sur lesquels le portail et son système d'ouverture viendront se fixer, facteur qui génère la bonne tenue de pareille installation sur la durée.

Autre point significatif du fonctionnement d'un portail coulissant, la présence d'un rail ou d'une glissière au sol pour guider le mouvement du vantail pendant l'ouverture et la fermeture. Cette glissière doit être parfaitement horizontale et doit être également régulièrement surveillée et nettoyée pour prévenir la présence de cailloux ou de branches pouvant gêner et endommager le fonctionnement correct de tout le système. Cette contrainte peut être évitée par le choix d'un portail coulissant de type auto porté, sans rail de guidage au sol, moyennant quelques centaines d'euros supplémentaires.

Installer un portail coulissant, battant ou ouvrant ?-2

Le portail ouvrant à battants

Les portails à battant, ou à ouverture à la française, partagent les mêmes matériaux de construction que les portails coulissants, avec les mêmes avantages et inconvénients : le bois (prix moins élevé, mais entretien difficile), le fer forgé (ajouré, peu sécurisant et au style un peu daté), ou encore le PVC et l'aluminium (prix plus élevé, entretien facile, design contemporain, vaste choix de couleurs et moindre poids en vue d'une motorisation).

Pour le reste, de nombreux points diffèrent, à commencer par les contraintes liées au lieu d'installation

  • Disposer d'une entrée plate ou en descente. Dans le cas d'une entrée donnant sur une faible montée, il est tout de même possible d'installer un système de relevage, qui viendra augmenter le prix de l'installation.
  • Prévoir un espace de débattement suffisant pour permettre l'ouverture complète des vantaux vers l'intérieur. En effet, pour les maisons donnant sur la voie publique ou un trottoir, il n'est pas envisageable d'installer une ouverture vers l'extérieur et empiéter sur le domaine public.
  • Selon la position des gonds, un portail battant peut s'ouvrir à 90° (gonds sur les côtés des piliers) ou à 180° (gonds à l'arrière des poteaux). Un choix qui dépend généralement de l'espace libre autour du portail. Un critère qui a aussi une influence sur les possibilités d'ajouter une motorisation ultérieure.

Pour ce qui est de la conception, le portail ouvrant, ou à battant, peut être composé d'un seul ou de deux vantaux. Ces vantaux ne sont d'ailleurs pas obligatoirement de la même taille. Certains modèles possèdent en effet un grand vantail permettant le passage d'une voiture et un plus petit, dont l'ouverture seule permet les entrées et sorties des piétons. En plus d'un bel effet de style, cette alternative se révèle beaucoup plus pratique à l'usage au quotidien, évitant l'ouverture totale du portail quand on est à pied. L'aspect sécuritaire ne doit pas être oublié et il est donc conseillé de bien vérifier la qualité du système de fermeture avant de faire tout achat de portail.

Le choix d'un modèle précis de portail est donc un savant compromis entre la configuration des lieux, le prix que l'on peut ou veut investir dans l'opération et les goûts de chacun. Effectivement, les possibilités de choix esthétiques sont innombrables, permettant de trouver son bonheur dans toutes les gammes, avec des portails les plus classiques jusqu'aux plus originaux, modernes et contemporains. Un portail, quel que soit son type d'ouverture, se doit de respecter certains critères esthétiques pour se marier correctement avec le bâti existant, le style du quartier, les spécificités régionales, ou plus globalement son intégration visuelle dans son environnement proche.

Nous vous recommandons ces autres pages :