La motorisation de portail à vérins

Ce modèle d’installation fait partie des types de motorisation de portail les plus souvent vus, avec le système à bras articulés. Contrairement à ce dernier type, les vérins vont exercer de fortes contraintes longitudinales sur les vantaux eux-mêmes. C’est pourquoi leur installation n’est généralement préconisée par les professionnels que sur des portails très solides, en fer forgé. Le système installé ne comporte pas d’articulation, et l’angle que le vérin forme avec chaque battant est très faible. Cela rend un automatisme de portail à vérins très discret, que ce soit en position d’ouverture ou de fermeture.

Regardons en détail quel est le principe de cette motorisation. Comparons-la rapidement avec l’autre type de produits habituellement envisagé en remplacement, la motorisation à bras articulés.

La motorisation de portail à vérins-1

Le principe d’une motorisation de portail à vérins en détail

L’ensemble du système de commande d’un vantail de portail compose un triangle horizontal dont les sommets sont :

  • L’axe de rotation du portail, le vantail étant maintenu droit en haut et en bas. Cet axe des gonds est strictement fixe.
  • Le point de fixation du vérin au mur ou bien au pilier soutenant également le battant. Placé en applique, ce point est également fixe. Le bras du vérin, soutenant le moteur, peut tourner librement autour de cet axe. La distance entre cet axe et celui des gonds est forcément immuable durant le fonctionnement.
  • Le point de fixation du vérin au vantail. Il est très solidement fixé, et même parfois soudé. Il comporte également un axe vertical qui permet à l’angle entre le vantail et le vérin de varier au cours du mouvement.

L’ouverture et la fermeture sont liées à la variation de la longueur effective du vérin. Les longueurs des autres côtés du triangle sont fixes, la déformation du triangle se fait donc par la variation des différents angles. C’est cette géométrie qui fait différer fortement les automatismes à base de vérins des autres solutions classiquement observées : les motorisations de portail par bras articulés.

La motorisation de portail à vérins-2

Vérins du type électromécanique ou bien vérins hydrauliques

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un portail destiné à l’accès au garage de votre domicile. Le vérin sera de type électromécanique. Un moteur est situé à l’extrémité fixe du vérin, du côté de la fixation au mur ou au pilier supportant le vantail. Il commande une vis sans fin. Un écrou coulissant est solidaire du second morceau du vérin, qui donc avance ou recule. Pour l’esthétique et votre sécurité, l’ensemble est muni d’une carrosserie masquant et protégeant le mécanisme. La conception du système est très simple, et les pièces sont aisément interchangeables en cas de panne ou d’usure. Les moteurs seront alimentés soit en basse tension continue (12 Volts ou 24 Volts), soit directement en 230 Volts alternatifs. Cela n’est pas d’une grande importance pour votre choix, l’ensemble étant la plupart du temps livré sous forme de kit complet, dont les éléments sont compatibles entre eux.

Pour des portails de très grande taille, on utilisera des vérins hydrauliques. Dans ce cas, le moteur est remplacé par une pompe poussant à forte pression un liquide incompressible. Deux tuyauteries rigides permettent de pousser le vérin hydraulique dans un sens ou dans l’autre. Cette solution est utilisée dans les cas où la solution électromécanique atteint ses limites. En effet, elle comporte plus de pièces différentes. Elle oblige de plus à assurer l’étanchéité de l’ensemble du système fonctionnant sous haute pression. Avec des vérins hydrauliques, il est possible de motoriser des vantaux en fer forgé de très grandes dimensions, très lourds et offrant une grande prise au vent. La réelle limite sera la solidité des gonds ainsi que des fixations aux piliers.

Les avantages et inconvénients de ce système d’automatisme à base de vérins

Un avantage de ces modèles, surtout par rapport aux systèmes à bras articulés, est la discrétion esthétique de la motorisation par vérins. Longeant le vantail, le bras du vérin ne s’en éloigne jamais beaucoup, même pendant le mouvement. De même, en position d’ouverture maximale contre un mur, le système ne demande pas beaucoup d’espacement entre le portail et celui-ci.

L’inconvénient principal est que la motorisation par vérins ne peut s’adapter efficacement qu’à un portail très solide, notamment en fer forgé. Les efforts au niveau de la fixation du bras au vantail entraînent de très fortes contraintes sur toute la structure. Rien qu’en ce qui concerne la jonction de l’extrémité du vérin et du vantail, la traction longitudinale ne manquerait pas de rapidement arracher le système s’il était fixé à du PVC. Dans le même ordre d’idées, sans mouvement, les coups de vent vont devoir être amortis de la même façon par une réaction importante longitudinale.

Ce type de motorisation n’est généralement pas d’un fonctionnement très rapide. C’est compréhensible puisque l’effort n’est pas transmis perpendiculairement, donc efficacement, au battant commandé. Cela est parfois ressenti comme un inconvénient majeur par les éventuels acheteurs au moment du choix. Ceux-ci s’attarderont sur cette donnée au moment de la consultation de leur comparateur préféré. C’est néanmoins à mettre en regard avec la vitesse faible d’ouverture des portes de garage. Or, par confort, quand on motorise les battants de son portail, on procède souvent de même avec celles-ci.

Le coût de l’installation de la motorisation de vos battants de portail

Le prix du kit n’est qu’une partie du coût global lors de la motorisation de votre portail. Beaucoup de fabricants (Advisel, Bft, Came, Extel, FAAC, Somfy) proposent le kit qui peut correspondre à vos besoins. N’hésitez pas à comparer les prix ainsi que les avis de consommateurs sur les différents produits. Période de soldes ou bien stock à écouler, des prix intéressants sont souvent trouvables sur certains articles de qualité. Indépendamment du système du produit, un poste important réside dans les travaux de terrassement nécessaires à l’enterrement des différentes gaines électriques, 24 ou 220 Volts en général. Si vous n’êtes pas en mesure de les réaliser vous-même, demandez des devis à des professionnels pour ces travaux seuls. Mais sollicitez-les aussi pour des prix comportant la fourniture et la pose du système d’automatisme complet. Même si vous ne retenez pas ces offres, vous connaîtrez les références des produits qu’ils prévoient de mettre en œuvre dans votre cas de figure précis.

Nous vous recommandons ces autres pages :