La motorisation de portail à bras articulés

Quand il s’agit de motoriser un portail non coulissant, à battants, c’est un incontournable des types de motorisation de portail. Il vous sera difficile d’échapper à un automatisme à bras articulés, surtout si votre portail est dit « léger », en PVC par exemple.

Nous allons passer en revue le principe de fonctionnement de cette motorisation. Nous comparerons ses caractéristiques en regard de celles de son plus proche cousin : le système à vérins. Vous remarquerez au passage qu’il y a des raisons objectives de ne pas les opposer. Nous ne mettrons pas en regard les versions avec moteur enterré et la motorisation à roue. Ces deux types de produits répondent à des principes et des types d’utilisations beaucoup plus éloignés dans le domaine de l’automatisme.

La motorisation de portail à bras articulés-1

Comment fonctionne une motorisation de portail à bras articulés

Quand vous désirez procéder à l’ouverture ou à la fermeture de votre portail, vous allez naturellement le tirer ou le pousser. Vous allez agir le plus loin possible des gonds pour éviter un effort trop important. La motorisation à bras articulés va se baser sur le même principe physique afin de limiter les efforts.

Le bras articulé, comme son nom l’indique, est constitué de deux segments. Le premier est relié au moteur, que nous pouvons assimiler à votre épaule. C’est celui qui va subir les efforts de torsion afin d’imprimer le mouvement. Le second a besoin de moins de solidité. Il transmet juste longitudinalement le mouvement de l’extrémité libre du premier au portail. La liaison entre le bras articulé et le vantail se fait par une rotule, assimilable à votre poignet. Elle est habituellement située aux environs de la demi-longueur du portail. La jonction entre les deux bras agit exactement comme votre coude. Elle ne permet dans notre cas qu’un pivotement dans un plan horizontal, restant suspendue par les deux demi-bras. Chaque moteur est généralement alimenté en courant continu, sous une tension de 24 Volts. Ces types de moteurs sont simples de conception et très durables.

La motorisation de portail à bras articulés-2

Quels sont les principaux points forts et faibles d’un tel système de motorisation

Le système de motorisation à bras articulés a pour but de minimiser les contraintes sur la structure. Il est bien adapté à des portails en matériaux de faible poids. Le PVC, le bois ou l’aluminium seront ses domaines d’application de prédilection. Un grand portail en fer forgé l’obligerait à encaisser de forts à-coups du fait à la fois du vent et du poids élevé du vantail. Cela se transmettrait de façon très amplifiée à l’axe de rotation du bloc moteur. Dans les faits, le matériau constituant le battant va donc être prépondérant dans le choix entre une motorisation par bras articulés et un automatisme basé sur des vérins.

Même en position ouverte au maximum, le mécanisme à bras articulés va avoir besoin d’un espace non négligeable derrière le vantail éventuellement rabattu contre un mur. Il serait possible de calculer les longueurs et l’emplacement de différents points de fixation des éléments pour minimiser cet espace. Mais cela obligerait à forcer le bras à se replier fortement sur lui-même. L’effort transmis au vantail deviendrait alors beaucoup plus longitudinal.

Motoriser soi-même son portail avec un système à bras articulés

L’installation d’un système destiné à motoriser un portail à battant par des bras articulés est plus simple que la plupart des autres motorisations.

Comme pour une installation à vérins, il faudra amener vers chaque pilier une alimentation électrique. Cela se fera depuis l’armoire électronique de l’automatisme, généralement positionnée en hauteur dans votre garage. Les câbles destinés aux moteurs ne seront sous tension que durant le mouvement du portail, ainsi que ceux destinés aux cellules photoélectriques de sécurité. Les gaines seront soit enterrées (à profondeur suffisante pour supporter le passage de véhicules), soit intégrées dans les soubassements de votre clôture. Un cheminement sous goulottes apparentes est envisageable depuis la sortie du sol, sur quelques centimètres de hauteur, mais cela ne serait pas durable sur les plusieurs mètres de longueur du cheminement total.

La fixation des supports des moteurs au mur ou bien au pilier se fera aisément à l’aide d’une bonne perceuse à percussion et de tire-fonds adaptés. Les efforts sont principalement de type arrachement et non cisaillement. De la même façon, les fixations des rotules aux battants du portail n’auront pas besoin de la même solidité que celles d’un système basé sur des vérins. Une contre-plaque fournie, et des boulons bien serrés feront facilement l’affaire. L’essentiel est que tous les éléments soient bien au même niveau.

Un kit de motorisation complet comportera habituellement tous les éléments à relier pour câbler le système. Il ne manquera que le fil électrique. Une fois les éléments physiques de la motorisation installés, vous vérifierez le fonctionnement manuel de votre portail, à la fois en ouverture et en fermeture. Ce n’est qu’ensuite que vous procéderez à l’alimentation électrique et pourrez vérifier en détail le fonctionnement de votre automatisme.

Le large choix des modèles à bras articulés

Des modèles d’automatismes à bras articulés destinés à la motorisation de portails à battants sont très souvent disponibles sous forme de kit. Destinés à un portail à deux battants de la même largeur, ils comprendront :

  • Les deux moteurs avec leurs supports.
  • Les deux bras et leurs platines de fixation au portail.
  • L’automatisme de commande.
  • Au moins une télécommande sans fil.

Le détail de chaque kit de motorisation comprend habituellement également un pack sécurité. Ces accessoires consisteront en un jeu de cellules photoélectriques ainsi qu’un phare clignotant d’avertissement de fonctionnement du ou des moteurs. Leurs noms sont très divers suivant les marques. On en citera trois pour mémoire : « Master » chez FAAC, « Amico » chez Came et, plus compliqué, « Axovia Multipro 3S io » chez Somfy. Un avantage non négligeable du choix de ce type de pack est souvent, en plus de son prix, sa disponibilité sur stock.

On peut noter que certains produits, même pour la motorisation des portails, peuvent tirer parti de la faible puissance électrique nécessaire pour sécuriser leur alimentation. On va par exemple trouver la possibilité d’un pack avec batterie de secours intégrée. Certaines motorisations fonctionnant en 24 Volts vont même pouvoir être rechargées à l’aide d’un panneau solaire disponible parmi les accessoires à votre pack.

Un site comparateur de prix ne pourra pas entrer dans le détail du fonctionnement de chaque système. Il se bornera à vous fournir un prix et un état de stock disponible pour chaque kit. Vérifiez bien le poids maximum admissible pour chaque vantail d’un portail à battant. De même, soyez attentif à la largeur maximum du portail à motoriser, ainsi qu’à sa hauteur. Seul un spécialiste de la motorisation des fermetures, portails, portes de garage et volets pourra vous donner un avis compétent en ce qui concerne votre projet d’automatisme.

Nous vous recommandons ces autres pages :