Portail coulissant : tout savoir sur l’automatisation à crémaillère

Le choix du type d’automatisme le plus adéquat pour votre portail dépend du mode d’ouverture de votre portail (battant ou coulissant). Il existe en effet différentes sortes de motorisation pour chaque type de portail :

  • Portail à battants : motorisation à bras, celle à vérin, celle à roues, celle enterrée et celle intégrée au portail.
  • Portail coulissant : motorisation à rail au sol et motorisation autoportante.

Votre portail qui est du type coulissant ? Vous en avez assez de le manœuvrer tous les jours manuellement (surtout s’il est lourd !) et souhaitez en automatiser l’ouverture et la fermeture ?

Pour ce faire, que vous optiez pour une motorisation à rail au sol ou une motorisation autoportante, l’utilisation d’une crémaillère s'avère incontournable.

Mais qu’est-ce exactement qu’une crémaillère et quelles en sont les fonctions ? Quels sont les différents choix de crémaillères proposés sur le marché ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’une motorisation à rail au sol et d’une motorisation autoportante ?

La motorisation de portail à crémaillère-1

Fonctions de la crémaillère

Pièce importante de tout système de motorisation de portails coulissants, la crémaillère consiste en une tige ou une barre métallique ou en nylon, garnie de crans ou de dents. Elle a pour rôles de :

  • Permettre au portail coulissant motorisé de se déplacer latéralement dans les deux sens.
  • Assurer la fluidité de l’ouverture et de la fermeture du vantail.
  • Guider convenablement le portail durant son mouvement.
  • Assurer le verrouillage du portail coulissant (grâce aux crans de la crémaillère) en position ouverte ou fermée, tant que l’automatisme n’est pas activé.

Raccordée au pignon du moteur, la crémaillère est à fixer sur toute la longueur du vantail du portail coulissant, que la motorisation soit à rail au sol ou bien autoportante.

En optant pour un kit de motorisation de portail à crémaillère issu d’une marque reconnue, telles que Came, Avidsen, Extel ou Faac, vous êtes assuré de disposer d’un produit d’excellente qualité, robuste et solide, pouvant durer plusieurs années.

Crémaillère en acier ou en nylon

Si la crémaillère est l’une des pièces maîtresses de toute motorisation de portail coulissant, elle est aussi celle qui est la plus susceptible de s’user le plus rapidement.

Les différents modèles de crémaillères les plus souvent proposés sur le marché sont fabriqués soit en acier, soit en nylon, soit en plastique/métal :

  • La crémaillère en nylon est plus adaptée aux portails légers. Ce matériau ne nécessite pas d’entretien, le graissage n’étant pas nécessaire.
  • La crémaillère en acier soudé, quant à elle, s’impose systématiquement pour les portails à poids élevé, au-delà de 800 kg. Solide, elle demande un graissage régulier afin d’en assurer la durabilité.
  • La crémaillère en plastique/métal, un bon compromis entre les deux solutions précédentes. Elle a l’avantage de réduire considérablement le bruit du portail lorsqu’il coulisse.

Pour faire le bon choix de crémaillère, entre celle en nylon, en acier ou en acier plastifié, se reporter impérativement à la notice d’installation et d’utilisation du produit.

Les autres critères de choix d’une crémaillère

Il faut également savoir que le choix d’une crémaillère se fait aussi en fonction du :

  • Poids du portail : il existe différents modèles de crémaillères, par exemple pour les portails coulissants de moins de 800 kg, pour ceux de moins de 2200 kg, pour ceux de moins de 3500 kg, etc.
  • Placement de la roue dentée (pignon) sur le moteur : selon les cas, la crémaillère sera à fixations supérieures ou à fixations inférieures, dans la partie renforcée du portail, partie d’ailleurs dédiée à la fixation de la crémaillère.

Notons que, contrairement aux crémaillères en acier, celles en nylon existent en versions gauche et droite. Dans de cas, afin d’optimiser la fluidité du mouvement du portail, il convient, lors de leur pose, d’alterner d'une crémaillère gauche avec une crémaillère droite.

Choisir une crémaillère de la même marque que le moteur

D’une manière générale, si vous devez changer votre crémaillère, il est préférable d’en acheter une de la même marque que votre moteur. Ceci afin d’optimiser le bon fonctionnement et la durabilité de l’ensemble du système de motorisation de votre portail coulissant.

Quelques exceptions existent cependant. Ainsi, étant donné que les pas des crémaillères Advisen et Extel sont identiques, un système de motorisation de portail de marque Advisen pourra parfaitement accueillir des crémaillères de marque Excel, et vice versa.

À savoir : le kit de motorisation de portail coulissant peut être vendu sans crémaillère. Auquel cas, il vous faudra acquérir celle-ci à part.

La motorisation de portail à crémaillère-2

Motorisation à rail au sol vs motorisation autoportante

Système à rail au sol

Comme son nom l’indique, le système de motorisation à rail au sol comporte un rail fixé au sol, et dont le rôle est de guider le mouvement du portail lorsqu’il coulisse.

S’il exige quelques travaux de maçonnerie (socle moteur, poteau de guidage, poteau de réception, cheminement) pour son installation, ce système présente cependant de nombreux avantages :

  • Fiabilité : le mouvement du portail est guidé aussi bien par le rail que par la crémaillère.
  • Solidité : il supporte les portails les plus lourds et les plus grandes.
  • Très grande performance : voilà pourquoi ce type d’automatisme de portail est celui le plus prisé par les particuliers.
  • Préservation de la structure du portail (pas de risque de déformation), quel que soit le matériau de fabrication du portail (PVC, aluminium, acier, bois, etc.)

La pose d’un portail coulissant à rail au sol demande généralement l’intervention d’un professionnel.

Système autoportant

Ne comportant pas de rail fixé au sol, ce type d’automatisme assure le guidage et le déplacement du portail uniquement grâce à une crémaillère. Suspendu en l’air, le portail ne touche pas le sol.

La motorisation autoportante a l’avantage d’être plus facile à poser et moins encombrante que celle à rail au sol. Toutefois, en raison même de cette absence de rail, elle s’avère également être plus fragile. Aussi ne convient-elle qu’aux portails de dimensions petites à moyennes, faits dans un matériau léger (PVC, aluminium, bois, etc.).

L’utilisation d’un système autoportant s’impose si le portail coulissant est placé sur une voie de passage fréquent d’engins lourds, notamment en milieu industriel. Ces types de véhicules risquant d’abîmer rapidement le rail d’une motorisation à rail au sol. Il est également incontournable si le terrain est meuble.

Mais dans tous les cas, qu’elle soit à rail au sol ou autoportant, l’automatisation de votre portail coulissant conférera à celui-ci esthétisme, praticité et sécurité.

Nous vous recommandons également ces autres pages :