Le montage de la motorisation d’un portail coulissant

Procéder soi-même à l’installation d’un portail coulissant motorisé et de son automatisme est à la portée d’un bricoleur confirmé à la fois dans les domaines de la maçonnerie et de l’électricité en extérieur. Dans le cas contraire, vous ferez appel à un professionnel pour se faire installer une motorisation de portail. Même dans ce second cas, il est intéressant de bien connaître certains points clés de cette installation. Nous allons donc décrire certains éléments importants à avoir en tête concernant ces travaux. Ceci de façon simple, sans éditer un manuel complet de l’installation d’un portail coulissant motorisé. De nombreux éléments de normes de sécurité sont en effet à respecter, que nous ne pouvons détailler.

Si vous disposez déjà d’un portail coulissant récent et non motorisé, lisez ce qui suit. Cela sera susceptible de vous convaincre de motoriser vous même votre portail, les gros travaux de terrassement et de réglage devenant inutiles. Les travaux restants à faire ne seront plus que du niveau de ceux nécessaires à la motorisation d’un portail à battants, à bras articulés ou bien à vérins. Vous pourrez en fonction de cela commencer par vous renseigner sur les modèles disponibles sous forme de kit qui vous conviendraient, le prix d’achat d’un kit étant largement plus bas que le moindre devis d’un professionnel.

Le montage de la motorisation d'un portail coulissant-1

L’installation du rail soutenant votre portail coulissant

Contrairement aux portes intérieures coulissantes suspendues, votre portail va rouler sur un rail, servant aussi à son guidage. À l’occasion des travaux de fondations en vue de la pose du rail qui va soutenir le portail, vous penserez à enterrer une gaine électrique tout le long de l’ouverture. Celle-ci sera destinée à plusieurs choses :

  • L’alimentation de la cellule photoélectrique de sécurité située à l’opposé du moteur de l’installation, en regard de sa jumelle.
  • La connexion d’un signal lumineux d’alerte de fonctionnement sur le pilier correspondant.
  • Éventuellement à l’alimentation d’une serrure électromécanique destinée à un verrouillage de sécurité du portail. Ce dispositif peut être optionnel ou bien imposé par une grande longueur de vantail.
  • En complément, vous pouvez penser à une solution d’ouverture électrique de secours par digicode. Elle sera destinée aux personnes ne disposant pas de la télécommande, ou à vous-même en cas de panne de la pile à seulement deux euros.

Dans le cas où le cheminement logique de l’alimentation secteur en 230 Volts doit également traverser le passage du portail, cette gaine sera doublée par une seconde destinée à cette alimentation principale. En effet, on ne fait pas passer dans la même gaine électrique le 230 Volts alternatif destiné au moteur et le 24 Volts continu habituellement utilisé par les accessoires. Puisque nous évoquons ici le moteur, si le type de kit retenu comporte une motorisation positionnée au sol, une chape spécifique lui sera également confectionnée au même moment.

Nous sommes désolés, mais durant le temps de séchage du scellement du rail, il faudra soit vous passer de votre voiture en la laissant au garage, soit la laisser en stationnement à l’extérieur de votre terrain.

Le guidage du haut de votre portail coulissant

Un guidage à galets va être fixé au pilier principal, si possible au droit du moteur afin d’assurer la verticalité de votre portail. De la même façon, l’arrivée en butée de fermeture de celui-ci se fera par un guidage au sommet. Dans la zone de dégagement pour l’ouverture, un autre guidage à galets assurera la stabilité du portail ouvert. Ce dernier élément ne sera pas obligatoirement exactement à l’extrémité du portail, mais le plus éloigné du pilier principal qu’il est possible.

On profitera par exemple de la présence d’un pilier en béton soutenant la clôture du terrain. Disposer plusieurs de ces guidages très solidement ancrés pourrait être une précaution dans des régions fortement exposées aux coups de vent. Cela permettrait de mettre le portail coulissant dans de meilleures conditions de sécurité en l’ouvrant durant ces épisodes.

Le montage de la motorisation d'un portail coulissant-2

L’emplacement du moteur de votre portail coulissant

Vous pouvez désirer, si possible, que votre portail en position d’ouverture s’efface complètement derrière le pilier correspondant. Il vous faudra alors installer le moteur à l’opposé, du côté du dégagement. Notez bien que la place occupée sera alors plus importante, ce qui augmente de fait la contrainte de distance avec un éventuel portail destiné aux piétons. Sinon, vous pouvez installer la motorisation contre le pilier, du côté du passage. Cela empêchera certes un effacement total du portail, mais :

  • Pour intervenir sur le bloc moteur, vous pourrez vous positionner dans le passage, sans être coincé contre la clôture du terrain.
  • Si une fermeture manuelle du portail s’avère nécessaire, vous pourrez avoir une bonne prise en main du portail débordant un peu au droit du pilier.

Ajout de sa crémaillère à votre portail

Cette opération se fait une fois que l’ensemble est prêt pour cette dernière opération mécanique. La crémaillère est habituellement livrée sous la forme de segments de longueur standardisée, munis de pattes de fixation régulièrement espacées. Pour des portails de dimensions réduites, correspondant à l’accès au garage d’une maison individuelle, on rencontrera des modèles en nylon ou en acier, destinés à être vissés au portail en aluminium ou en PVC.

  • Le portail est manuellement complètement fermé. Le moteur est déjà fixé et en position débrayé pour une manœuvre manuelle du portail coulissant.
  • Le premier segment est fixé au portail au niveau du pignon du moteur et sa mise à niveau est vérifiée en faisant coulisser manuellement le portail avant le serrage définitif des fixations.
  • Le second segment est abouté au premier en utilisant un gabarit (un morceau d’une autre crémaillère) pour s’assurer de la mise en phase de la denture de la nouvelle. Cette précaution est primordiale pour que l’entraînement passe sans difficulté d’un tronçon de crémaillère à l’autre.
  • L’opération est renouvelée sur toute la longueur du portail. À chaque ajout, vous allez manœuvrer complètement votre portail pour vous assurer qu’il n’y a aucune anomalie dans le coulissement.
  • Une fois les butées en place, votre système est normalement prêt à être embrayé.

Pour des modèles de dimensions ou de poids plus importants, il faut envisager l’achat de crémaillères à souder au portail. La démarche, même si elle est plus longue à mettre en place, est la même.

Les branchements électriques et la mise en service de votre solution de portail coulissant motorisé

Les différents types de motorisations sont simples à câbler, il suffit de savoir lire un plan électrique. La borne numéro X de la platine de commande doit être reliée à la borne Y de la cellule photoélectrique, et ainsi de suite. L’achat d’une solution en kit est un choix qui simplifie généralement cette étape. En effet, un même schéma va résumer tous les éléments du produit. Une fois les différents éléments reliés, il ne vous restera plus qu’à tester votre boitier digicode, ou bien votre télécommande toute neuve.

Fonction complémentaire éventuelle : il peut être judicieux de coupler la motorisation de votre portail avec l’installation domotique de votre maison. Si vous n’avez pas un second portail à battant pour les piétons, vous pourrez simplement profiter du boitier portier vidéo. Vous déclencherez alors une ouverture partielle de votre portail coulissant, sur une largeur d’environ un mètre seulement, sans avoir à chercher votre boitier de télécommande.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !