Les modèles de poêles à granulés et leurs différences

Les poêles à granulés, ou à pellets, ont réussi à s'imposer sur le marché du chauffage grâce à leur excellent rendement énergétique, leur design moderne et soigné, mais également pour l'ensemble de leurs fonctions d'automatisation et de programmation, propices aux économies d'énergie. Derrière le terme générique de poêle à granulés, se cachent plusieurs types de ces appareils de chauffage, qu'il est important de savoir différencier pour s'orienter vers un type adapté à ses besoins et à la configuration de la maison concernée par cette installation.

Il existe effectivement de grandes différences de conception, de fonctionnement et d'installation entre chaque catégorie d'appareil, qui sont autant de critères à prendre en compte pour bien choisir son poêle à granulés et réussir à atteindre le confort thermique escompté. Comprendre ces différents éléments techniques permet de privilégier la solution la mieux adaptée à sa maison et de répondre à des questions aussi importantes que le prix d'achat, la consommation, les travaux liés à l'installation, ou encore la puissance nécessaire pour en faire un chauffage principal, si tel est le cas.

Les différents types de poêles à granulés-1

Le poêle à granulés ventilé ou à air pulsé

Ce type de poêle à pellets est considéré comme le plus classique et le plus simple dans son mode de fonctionnement. La chaleur obtenue par la combustion des granulés est diffusée dans la maison par un système de ventilateurs qui soufflent l'air chaud vers la pièce dans laquelle le poêle est situé. Les modèles proposant le plus de puissance peuvent distribuer la chaleur dans plusieurs pièces grâce à un circuit de gaines, sachant que les techniciens estiment qu'il est difficile de dépasser une dizaine de mètres de gaines sans perdre en efficacité et en rendement. Il est donc logique de constater que les poêles à air pulsé sont généralement recommandés pour une utilisation en tant que chauffage d'appoint, y compris dans une très grande pièce en raison de leur capacité à assurer une montée rapide en température et une diffusion uniforme de la chaleur.

La présence d'un ou plusieurs ventilateurs induit le principal inconvénient des poêles ventilés : le bruit pendant la phase de chauffe. Ce ronronnement durant les premières minutes de fonctionnement est plus ou moins prononcé selon les modèles et les fabricants de poêles à bois, mais peut rester un frein à l'achat pour les personnes sensibles à cet aspect des choses.

Les poêles à granulés à convection naturelle

Silencieux, les poêles à convection fonctionnent selon le principe de la diffusion passive de la chaleur, qui est accumulée dans des masses thermiques (des pierres réfractaires), puis distribuée dans la pièce à chauffer. Ce système nécessite un temps de chauffe assez long, à l'image des poêles à bois classiques et se heurte à des difficultés pour assurer une bonne répartition de la chaleur. Un appareil de chauffage à convection est donc déconseillé pour les maisons à étages. Il est préférable de réserver son installation dans le cadre d'un chauffage d'appoint, dans la pièce à vivre par exemple.

Si vous souhaitez à tout prix implanter un poêle à granulés à convection pour chauffer l'ensemble d'une habitation, celle-ci doit être de plain-pied de préférence, très bien isolée et le poêle doit être installé dans une pièce centrale du logement, avec de plus la contrainte de devoir laisser ouvertes les portes des pièces à chauffer.

Le poêle à pellets de bois canalisable

Le principal intérêt de ce type de poêles à granulés de bois est de pouvoir distribuer la chaleur dans la pièce d'implantation, mais également dans les pièces voisines ou situées à l'étage, grâce à l'ajout de gaines souples qui lui seront raccordées. Un premier ventilateur situé en façade diffuse la chaleur à proximité, tandis qu'un second souffle l'air chaud dans les gaines pour assurer le chauffage des pièces les plus éloignées, ce qui fait du poêle canalisable un candidat idéal pour une maison de moyenne ou de grande surface.

Reconnus pour leur capacité à réaliser des économies d'énergie, les poêles canalisables sont en revanche porteurs d'un prix d'installation plus élevé, du fait des travaux nécessaires pour disposer et camoufler le parcours des gaines.

Les différents types de poêles à granulés-2

Le poêle à granulés bois hydraulique

Ce type de poêle à combustible bois se caractérise par la possibilité d'être raccordé au système de chauffage central existant ou au circuit d'eau chaude sanitaire, de la même manière qu'une chaudière, du fait qu'ils sont équipés d'une réserve d'eau. Si le rendement d'un tel appareil de chauffage est estimé comme étant plutôt bon, l'utilisation au quotidien d'un poêle hydraulique est, elle, plus contrastée.

En effet, pour fournir le même niveau de rendement qu'une vraie chaudière à gaz, les poêles hydrauliques doivent être alimentés en granulés très fréquemment, imposant des rechargements manuels répétés et rapprochés. Ce poêle à granulés est également appelé poêle hydro, poêle bouilleur ou thermo poêle.

Les points communs aux différents types de poêles à granulés

Quel que soit le type de poêle à granulés qui suscite votre intérêt, vous retrouverez des éléments communs, qui sont les suivants :

  • Le combustible : du bois, non pas sous la forme de bûches, mais de granulés ou pellets.
  • Le remplissage : la capacité du réservoir, entre 15 kg et 25 kg, détermine la fréquence à laquelle il est indispensable de remplir le poêle avec un sac de granulés et détermine par conséquent son autonomie.
  • L'apport en air frais et l'évacuation des fumées : l'installation d'un poêle à granulé implique la présence d'un conduit d'évacuation de type cheminée ou d'une ventouse en façade, pour les modèles compatibles.
  • Le calcul de la puissance du poêle : dépend du volume de chauffage en m3 et de la qualité de l'isolation de la maison. La puissance influence la consommation du poêle en granulés et donc le prix de la facture énergétique globale.
  • La possibilité de bénéficier d'aides financières à pour faciliter l'achat et l'installation d'un poêle à granulés.
  • La présence à proximité du poêle d'une source d'alimentation électrique, nécessaire au branchement de l'immense majorité des modèles de poêles à granulés.
  • L'entretien d'un poêle à granulés impose un nettoyage annuel de la chambre à combustion des pellets de bois et une vérification de l'état de la source d'apport d'air. Le stockage des sacs de granulés est également un élément à prendre en compte lors de l'achat et l'installation d'un poêle à granulés en bois.

Nous vous recommandons ces autres pages pour en savoir plus sur le choix et le prix d'un poêle à granulés de bois :