Mieux comprendre la consommation d’un poêle à bois

Consommer mieux est-ce forcément consommer plus cher ? Le poêle (à bois ou à granulés) est l’exemple même qu’il est possible d’opter pour une énergie renouvelable sans avoir à payer le prix cher !

Chauffer son habitat représente un coût important pour les ménages. Il est possible de réduire ce coût en optant pour un poêle à bois. Il est ainsi envisageable de réaliser jusqu’à 30 % d’économie.

Mais alors comment cela se traduit-il en application ? Vous savez peut-être comment installer et utiliser votre poêle à bois, mais saurez-vous bien maîtriser sa consommation ?

Quelle quantité de bois sera nécessaire pour chauffer votre maison le temps de l’hiver ? Quels sont les paramètres pouvant faire fluctuer la consommation de votre poêle ? Quels conseils pour limiter la consommation de bois ?

Nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur la consommation des poêles à bois afin de vous aider à mieux comprendre et à mieux utiliser cette solution de chauffage écologique et économique.

La consommation d'un poêle à bois-1

Les paramètres faisant fluctuer la consommation de bois

Quelle quantité de bois sera nécessaire pour chauffer mon habitation ? Voilà une question qu’il est bien normal de se poser lorsque l’on souhaite adopter ce mode de chauffage. Pourtant, il est compliqué de donner une réponse exacte sans analyser en amont différents paramètres qui pourront influer sur votre consommation.

Le type de bois

Le premier paramètre important à analyser lorsque l’on souhaite calculer sa future consommation est le type de bois utilisé pour chauffer les pièces de votre maison. 

En effet, en fonction de la qualité de ce dernier et de son taux d’humidité, vous aurez besoin de plus ou moins de bois.

Plus le bois est humide et plus il faudra de bois, c’est la raison pour laquelle le bois sec, disposant de moins de 20 % d’humidité, fournit plus d’énergie et possède un meilleur rendement.

Au-delà de l’humidité, la consommation peut également varier en fonction de l’essence du bois choisi (feuillus durs, feuillus tendres ou résineux), mais aussi en fonction de la taille des bûches.

Le conduit de fumée

Le second paramètre devant être pris en compte lorsque l’on souhaite prévoir et surveiller sa consommation est le conduit de fumée.

Les conduits de fumée de grande hauteur peuvent en effet avoir une influence sur la consommation de bois de votre poêle. Toutefois, il est possible de régler ce problème en installant un modérateur de tirage sur le conduit de raccordement.

Les paramètres liés à l’habitation

Enfin, votre consommation de bois dépendra également de votre habitation et des différents espaces à chauffer. 

Pour commencer, la localisation de votre maison, et plus particulièrement son altitude, pourra avoir un impact sur votre consommation. Au-delà de 800 m d’altitude, les conditions de chauffage peuvent être différentes. 

Comme pour toute énergie, votre consommation dépendra également de la qualité d’isolation de votre maison. Ainsi, une façon neuve consommera moins qu’une maison ancienne. Il convient de limiter les fuites thermiques afin de rentabiliser au maximum sa consommation.

Enfin, votre consommation dépendra bien évidemment de la surface chauffée. Il convient tout de même de différencier la surface totale de votre maison et la surface à chauffer.

Quelques conseils pour optimiser sa consommation de bois

Rassurez-vous, il est tout à fait possible de mieux contrôler sa consommation de bois. Nous vous proposons maintenant de découvrir quelques précieux conseils pour optimiser la consommation de votre poêle.

Quel type de bois choisir ?

Nous l’avons évoqué plus haut, le type de bois choisi pour chauffer votre maison est le premier paramètre qui pourra faire varier votre consommation. 

Ainsi, nous vous recommandons d’opter pour un bois sec. Le bois idéal est un bois qui a séché pendant deux ans. Utiliser un bois trop humide serait contre-productif, puisqu’en plus d’être polluant, il vous en faudra une plus grande quantité. Enfin, le bois humide peut encrasser votre poêle.

Nous vous recommandons donc de choisir un bois dur et feuillu comme le bois de chêne, de hêtre, de frêne, de charme, de bouleau ou bien encore d’orme. Vous pouvez également utiliser un bois résineux et plus léger pour l’allumage. Le bois résineux permettra de faire monter la température plus rapidement.

Vous pouvez également opter pour des pellets (granulés) si votre poêle vous le permet.

Le stockage du bois

Pour limiter l’humidité de votre bois, il est essentiel d’être attentif à votre façon de le stocker.

Nous vous conseillons ainsi de stocker votre bois en extérieur, mais dans un abri ventilé. Il est commun de voir des piles de bois pourtant, il est préférable de stocker les bûches sur un système de rangement disposant d’aération. Cela permettra aux bûches de bien sécher. Il est possible de laisser ces bûches à l’extérieur plusieurs mois. 

Pensez à prévoir un endroit pour stocker quelques bûches à l’intérieur de votre maison, près du poêle afin de ne pas avoir à systématiquement sortir pour réalimenter le feu (ou utilisez des granulés). Certains poêles sont dotés d’un espace prévu à cet effet. Sinon, vous pourrez trouver des porte-bûches.

Optimiser le chargement de son poêle à bois

Enfin, sachez que le chargement du bois dans le foyer conditionnera l’efficacité de votre chauffage. Ainsi pour un meilleur rendement :

  • Chargez les bûches en hauteur (sur plusieurs niveaux).
  • Favoriser la grosseur à la quantité des bûches de bois. 
  • Posez vos bûches sur un lit de cendre et de braises en forme pyramidale pour un feu longue durée 

La consommation d'un poêle à bois-2

La consommation de bois : combien ça coûte ?

Maintenant que vous savez comment optimiser votre consommation, quel sera le prix pour le chauffage au bois de votre habitation ?

Il faut savoir que le bois en bûches à ne pas confondre avec les pellets (granulés) est le combustible le moins cher. Son prix est d’environ 2 centimes par kWh. En comparaison, le prix du gaz et de l’électricité est environ trois plus cher.

Le prix de votre chauffage dépendra bien sûr des éléments que nous avons précédemment cités ainsi que de la température extérieure et la température intérieure souhaitée, mais en optant pour un poêle à bois, vous êtes certain de faire de belles économies.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !