L'échappement des fumées des poêles à bûches : pourquoi et comment procéder au raccordement vers l'extérieur ?

Pour bien installer et utiliser son poêle à bois, il est indispensable de prendre en compte la puissance nécessaire de l'appareil, le réglage du tirage ou encore l'évacuation des fumées. À l'aide d'un tuyau, il sera ainsi possible de permettre aux émanations de s'échapper par le toit ou par la façade de la maison, afin de ne pas enfumer la pièce.

La législation impose en effet l'installation de ce type de raccordement, dans le but de garantir la sécurité des occupants. Mais quelles sont exactement vos obligations lors de la mise en place de ce mode de chauffage au bois ? Quels sont les moyens existants pour évacuer les fumées d'un poêle à bois, qu'il soit à bûches ou à granulés, ou d'une cheminée ?

Evacuer les fumées d'un poêle à bois-1

Pourquoi installer un système d'évacuation des fumées ?

Évacuer la fumée : une garantie de sécurité et de confort

Par le biais d'un conduit destiné à l'évacuation, la fumée produite par la combustion du bois peut remonter jusqu'au toit ou sortir à travers un mur. De cette façon, vous aurez l'assurance de ne courir aucun risque. Effectivement, il est démontré que la combustion de bûches entraîne une pollution de l'air supérieure à celle constatée pour des poêles à granulés. En permettant la sortie des fumées avec un tuyau, tout en vous assurant d'une bonne étanchéité de la porte vitrée, vous ne risquez donc pas d'ingérer ces particules fines

Par ailleurs, il est évident qu'un raccordement de la cheminée ou du poêle à bois vers l'extérieur améliore votre confort. En effet, vous pouvez ainsi profiter de la chaleur émise par l'appareil, sans être incommodé par des nuages de fumée qui peuvent faire tousser, engendrer des picotements au niveau des yeux ou encore dégager des odeurs tenaces dans tout votre logement.

Enfin, les conduits qui relient l'appareil à l'extérieur peuvent ajouter une touche décorative, voire authentique à votre pièce. On trouve en effet des produits spécialement conçus pour s'intégrer dans chaque intérieur, qui sont loin des modèles bruts et peu esthétiques auxquels on pourrait penser de prime abord (conduit noir, émaillé, peint, etc.).

Respecter la réglementation avec une installation adaptée

Le tubage pour votre poêle s'avère ainsi indispensable, mais il faut savoir que des règles encadrent précisément la fabrication et l'installation des conduits. Parmi ces normes, c'est la NF DTU 24.1 qui détermine vos obligations lorsque vous faites souhaitez mettre en service un poêle à bois, à granulés, une cheminée, une chaudière, etc. Elle s'applique indépendamment de la puissance de l'appareil, de son rendement ou du combustible utilisé (bûches, pellets, gaz, etc.) et doit garantir non seulement la sécurité des habitants, mais aussi assurer un bon tirage.

Pour comprendre de manière un peu plus précise ce que contient cette norme relative à l'évacuation des fumées, il faut retenir quelques éléments majeurs :

  • La norme oblige les fabricants de conduits à respecter plusieurs critères (résistance à la corrosion, aux particules émises lors de la condensation, à la pression, et bien entendu une résistance au feu et à une température très élevée) et à disposer d'un marquage CE.
  • L'installation est également régie par cette directive, puisque l'installateur doit respecter une distance de sécurité entre le tuyau et les matériaux combustibles, qui va en partie dépendre des caractéristiques du conduit du poêle.
  • Les éléments utilisés pour l'ensemble du tubage ou la mise en place d'un nouveau système d'évacuation (conduit et raccordement vers le haut et vers le bas) doivent permettre une étanchéité et une stabilité parfaites.
  • La NF DTU 24.1 détermine également les possibilités de dévoiements, la pente maximale et l'angle autorisé des conduits, le raccordement des divers composants, etc.

Bien d'autres règles viennent s'ajouter à cette liste, et chaque installation disposera de ses spécificités. C'est pourquoi il est recommandé de demander l'intervention d'un professionnel pour poser votre poêle à bois. Il sera effectivement en mesure d'adapter le raccordement pour l'évacuation des fumées au type d'appareil, aux conduits ainsi qu'à la configuration de votre habitat.

Sachez également que pour une bonne évacuation des fumées des poêles à bois à bûches, vous êtes dans l'obligation de faire ramoner le conduit au minimum deux fois par an.

Evacuer les fumées d'un poêle à bois-2

Comment permettre à la fumée de s'échapper du poêle ou de la cheminée ?

L'évacuation des fumées de chauffage au bois par le toit

Parmi les solutions existantes, la plus souvent choisie est l'extraction de la fumée par la toiture, qui peut prendre plusieurs formes et requérir des travaux plus ou moins importants en fonction de l'installation préexistante :

  • Si un conduit de cheminée est déjà présent, il est généralement recommandé de l'utiliser pour minimiser les travaux. S'il possède déjà un tube en inox, il faudra s'assurer que celui est parfaitement étanche et dispose d'une bonne isolation, avant de mettre en service le poêle. Si le conduit ne comporte pas de tubage, il faudra alors procéder à son installation, en veillant à choisir des tuyaux inox d'un diamètre et d'une hauteur adaptés afin de garantir la sécurité de votre logement ainsi qu'un bon tirage.
  • Quand aucune sortie n'est prévue, il sera obligatoire de mettre en place un conduit. Cela va généralement nécessiter la création d'un tubage en traversant les murs, le plafond et le toit. Cette solution peut s'avérer relativement contraignante, mais il est aussi possible de faire le choix d'un conduit entièrement placé à l'extérieur du logement.

Quelle que soit l'option choisie, la mise en oeuvre du tubage fonctionne sur un principe similaire : un conduit de raccordement relie le foyer du poêle à bois au conduit d'évacuation de façon étanche, et ce dernier permet la sortie des fumées par le toit de la maison.

Le système d'évacuation par ventouse 

Si vous ne disposez pas de conduit qui mène vers le toit ou que vous préférez opter pour une extraction des fumées en façade, il est possible de choisir parmi des poêles à bois compatibles avec une installation dite « ventouse ». Grâce à ce système de chauffage, l'air est aspiré de l'extérieur (et non pas de l'intérieur de la pièce), par le biais d'un conduit, composé en réalité de deux tuyaux qui ressortent par le mur de la maison à l'aide d'un ou plusieurs raccords en coude.

Dans le cas où vous envisagiez ce dispositif de raccordement, soyez toutefois attentif lors de l'achat du poêle. Il doit en effet être adapté à cette installation, en étant tout à fait étanche. Vous pourrez alors procéder à la mise en place des tuyaux et des raccords, ou faire appel à un professionnel pour vous assurer une installation de qualité, quitte à payer un prix plus élevé pour l'achat de cette énergie propre.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !