Faire le choix d'un appareil de chauffage à bois : combien cela coûte-t-il ?

Plusieurs éléments sont à prendre en considération pour bien choisir son poêle à bois : la puissance, le design, le type de matériau (fonte, acier, etc.), la taille, le type de dispersion de la chaleur, etc. Tous ces critères permettent de disposer d'un poêle qui répondra aux besoins de chauffage de la pièce ou de la maison, mais meilleures seront les performances, plus le prix sera lui aussi important.

C'est pourquoi il peut être utile de s'intéresser de plus près aux tarifs moyens pratiqués sur le marché avant de passer à cette énergie propre, en remplacement d'une chaudière au fioul ou un chauffage au gaz ou à l'électricité. Faites le point sur votre budget à travers ce guide de prix et découvrez les aides potentielles dont vous pouvez bénéficier pour réduire le coût d'achat d'un poêle à bois, ou d'un poêle à pellets.

Coût d'achat d'un poêle à bois-1

Quels sont les prix moyens des poêles à bois ?

Moins onéreux qu'un poêle à granulés, le poêle à bûches permet de se chauffer à moindre coût. Le prix d'achat de ce type de chauffage est en effet moins élevé et son fonctionnement sans électricité vous permet de réduire votre facture d'énergie.
Mais combien coûte exactement un poêle à bois ? On estime que les prix varient entre 400 € et 2000 € pour les modèles les plus courants, et jusqu'à plus de 15 000 € pour des versions très haut de gamme. Mais bien entendu, plusieurs critères vont faire varier les prix d'un modèle à un autre et pourront faire croître considérablement le coût du devis :

  • La taille du foyer où l'on dispose les bûches, qui déterminera notamment l'autonomie du poêle ou de la cheminée.
  • Le système de combustion : la combustion simple est aujourd'hui de moins en moins commercialisée, car il s'agit d'une technologie peu performante, mais qui reste donc moins chère. La double combustion, qui améliore le rendement du poêle, est un système disponible à partir de 400 € pour les modèles bas de gamme et atteint jusqu'à 2500 € en moyenne pour des poêles plus sophistiqués. Enfin, un poêle à combustion turbo de qualité, composé d'un deuxième conduit de tirage qui améliore les performances de l'appareil, se vend au tarif minimum de 500 €.
  • La puissance du poêle, qui permet de chauffer une pièce plus ou moins grande. Le prix d'un chauffage d'appoint sera donc moins élevé qu'un modèle similaire qui permet d'élever la température dans plusieurs pièces, comme le fait le poêle de masse.
  • La marque qui fabrique et commercialise l'appareil, ainsi que le revendeur qui va intégrer une marge plus ou moins importante.
  • L'aspect esthétique et le design du poêle : un modèle standard en fonte ou en acier sera moins onéreux qu'un poêle constitué de matériaux réfractaires qui vont permettre de mieux emmagasiner et diffuser la chaleur. On constate également une différence de prix non négligeable pour un poêle à bois suspendu, qui coûtera au moins 1000 €. De plus, il existe des solutions de poêles sur mesure, qui s'adapteront parfaitement à votre intérieur, mais qui auront évidemment un prix plus élevé.
  • Le rendement est une autre variable qui va influer sur le coût du poêle, et qu'il faut absolument prendre en considération pour estimer les économies d'énergie que vous pourrez réaliser tout en gardant une température agréable dans votre logement. Elle est notamment liée au système de combustion du poêle à bois.

En guise d'exemples, on peut par exemple citer le poêle à bois frontal 12,5 kW de FM Calefaccion qui comporte une hotte et peut chauffer jusqu'à 315 m3, disponible au prix d'environ 800 euros, ou encore le modèle d'angle de 10 kW à double combustion pour chauffer un volume de 220 m3, à un tarif compris entre 500 et 600 euros.

Par ailleurs, pensez au coût de l'installation au moment de choisir votre type de poêle à bois. En fonction des éléments déjà présents dans votre logement (conduits notamment) et des travaux requis, il pourra vous en coûter entre quelques centaines d'euros et plus de 1000 euros. C'est pourquoi il est préférable d'effectuer une comparaison de devis incluant le coût d'achat du produit et de la pose, voire de l'entretien.

Coût d'achat d'un poêle à bois-2

Les aides financières pour l'achat d'un poêle à bûches 

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique : remplacez votre chaudière à moindre coût

Afin d'aider les ménages à passer à un type de chauffage moins énergivore et plus respectueux de l'environnement, l'État propose un crédit d'impôt lors de l'achat de divers appareils « propres », dont font partie les poêles à bois à bûches. Pour en bénéficier, plusieurs conditions s'imposent :

  • Il faut passer par un professionnel certifié RGE, qui procédera à la fourniture du poêle ainsi qu'à sa pose à domicile. Le CITE pourra ensuite être appliqué sur l'achat du matériel, hors travaux.
  • Le poêle doit respecter les normes en vigueur, notamment en ce qui concerne la concentration moyenne de monoxyde carbone. Afin d'être certain que le poêle à bois que vous achetez y répond, vous pouvez vous fier au label « Flamme Verte ».
  • L'installation du poêle doit avoir lieu dans votre logement principal, au minimum 2 ans après l'achèvement du logement.

Grâce à cette initiative, le coût de votre investissement sera réduit, puisque vous bénéficierez d'un crédit d'impôt de 30 %, dans la limite de 8000 € pour une personne célibataire et 16 000 € pour un couple, avec une majoration de 400 € par personne à charge supplémentaire. 

Le prêt à taux zéro pour financer l'achat et l'installation d'un poêle à bois

L'achat et l'installation d'un poêle à bois pouvant parfois s'avérer onéreux, notamment lorsqu'il est nécessaire de réaliser des travaux assez importants, vous avez la possibilité de demander un éco-prêt à taux zéro pour améliorer l'isolation de votre logement, mais aussi pour faire changer votre système de chauffage.
Il s'adresse aux propriétaires et copropriétaires qui achètent un poêle pour leur résidence principale, construite avant 1990. Tout comme pour le crédit d'impôt, il est impératif de choisir un professionnel RGE pour les travaux (installation, tubage, mise en service de l'appareil, etc.) pour bénéficier de ces avantages.

Avec ce prêt à taux zéro, et donc sans intérêts, vous pourrez financer votre projet d'énergie renouvelable jusqu'à 30 000 €, sous certaines conditions, que vous pouvez consulter en cliquant ici.

La réduction du taux de TVA pour minimiser le coût d'achat des poêles à bûches et à granulés

Sous des conditions relativement similaires (résidence principale, logement de plus de 2 ans, etc.), il est également envisageable de bénéficier d'une TVA réduite au taux de 5,5 %. Cette remise concerne de nombreux travaux destinés à améliorer les performances énergétiques ou le confort d'un logement, y compris la mise en place d'un poêle à bois en complément ou en remplacement d'un chauffage au gaz par exemple.

De cette façon, l'achat de l'appareil ainsi que son installation et son entretien vous reviendront moins cher, quels que soient votre situation maritale et vos revenus. Il faudra toutefois que les équipements soient fournis et installés par un professionnel pour en profiter.

Bien que l'installation d'un poêle à bois puisse sembler coûteuse, il existe donc plusieurs manières d'en réduire le montant, d'autant que d'autres aides peuvent vous être accordées en fonction de vos ressources et des performances du poêle : prime énergie, aides financières de l'Anah, etc. 

Nous vous recommandons ces autres pages :