Poêle à bois : le coût de l’entretien

Pour réaliser des économies sur votre facture d’énergie et plus particulièrement pour le chauffage de votre maison, les poêles à bois et les poêles à pellets (granulés) font partie des meilleures solutions. En plus de pouvoir baisser vos factures en énergie de 30 %, le poêle à bois ou le poêle à granulés sont une des solutions pour un chauffage plus écologique. Toutefois, après installation, il est important de connaître les bons gestes à entreprendre pour entretenir son poêle.

En effet, pour faire perdurer votre poêle à bois dans le temps et pour que votre investissement soit rentable, il est nécessaire de l’entretenir correctement et régulièrement. Un poêle à bois mal entretenu donnera un moins bon rendement, ce qui fera augmenter votre consommation et pourra même être dangereux !

Après le prix du poêle à bois, celui des bûches ou des pellets (granulés), vous vous demandez quelle somme il faudra songer à consacrer pour l’entretien et le nettoyage de votre appareil ?

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien d’un poêle à bois et le coût que ce dernier engendrera en plus pour le chauffage de votre maison.

Combien coûte l’entretien d’un poêle à bois-1

L’entretien annuel obligatoire

Tout comme une chaudière au gaz ou un poêle fonctionnant avec des pellets (granulés), le poêle à bois nécessite un entretien annuel qui est obligatoire. 

Le rôle de l’entretien annuel pour un poêle à bois

L’entretien doit être réalisé par un professionnel afin de notamment :

  • Vérifier que l’appareil fonctionne correctement.
  • Nettoyer en profondeur l’appareil.
  • Contrôler que l’appareil ne rencontre aucune anomalie.

Comme pour tout entretien d’appareil de chauffage (chaudière gaz, cheminée, etc.), l’entretien annuel est également l’occasion pour les propriétaires d’un poêle à bois de poser des questions concernant leur poêle afin de mieux l’utiliser. Le professionnel pourra en effet vous fournir de précieux conseils pour optimiser votre rendement en chauffage, choisir des bûches adaptées ou pour mieux entretenir votre poêle à bois au quotidien.

Le coût de l’entretien pour un poêle à bois

Côté prix, les prix peuvent varier selon les professionnels, mais aussi selon les prestations effectuées sur l’appareil. Certaines sociétés proposent même des forfaits à l’année couvrant les déplacements et les réparations qui pourraient avoir lieu (tout comme pour une chaudière au gaz). N’hésitez donc pas à effectuer une demande de devis auprès de plusieurs professionnels pour pouvoir comparer leurs prix et leurs prestations.

Selon les devis, il vous faudra débourser en moyenne entre 80 euros et 160 euros par an pour effectuer l’entretien de votre poêle à bois.

Le ramonage de votre poêle à bois

En plus de l’entretien annuel obligatoire, votre poêle à bois aura besoin d’un ramonage. Il est même conseillé d’en effectuer deux : un ramonage en période de chauffe et un autre lorsque le poêle à bois ne fonctionne pas.

Le rôle du ramonage pour votre poêle à bois

Tout comme une cheminée, le conduit de votre poêle à bois a besoin d’un ramonage régulier afin de fonctionner correctement et de garantir votre sécurité. Le ramonage permettra en effet d’éliminer la suie stagnant dans le conduit. Cela permet d’éviter les risques d’intoxication, mais aussi les éventuels feux de cheminée. 

Le saviez-vous ? Les feux de cheminée (mais aussi ceux des poêles à bois) sont causés par ce que l’on appelle le bistre. Le bistre est un résidu solide similaire à du goudron qui peut s’incruster dans le conduit de votre cheminée ou de votre poêle, et ce particulièrement si vous n’effectuez pas régulièrement un entretien et un ramonage.

L’accumulation de bistre peut également être causée par une mauvaise qualité du bois (trop humide), d’un manque de tirage du conduit de fumée ou d’un volet d’air obstrué. L’entretien est donc essentiel pour se prémunir de tout problème pouvant devenir dangereux pour les habitants de votre maison, mais aussi pour conserver un bon rendement et limiter votre consommation de bûches ou de pellets (granulés).

Quelle fréquence pour le ramonage ?

La fréquence du ramonage est décidée par la mairie de votre commune ou encore par le préfet de votre département.

Si cette fréquence ne peut être inférieure à un ramonage par an, elle est bien souvent de deux passages. Ces deux passages sont importants, car l’un doit avoir lieu en période de chauffe tandis que l’autre doit se faire hors période de chauffe.

Le coût pour le ramonage de son poêle à bois

Là encore, les prix pour un ramonage peuvent varier en fonction des professionnels, des prestations exercées, mais aussi en fonction de l’état général de votre conduit. 

Nous vous conseillons d’effectuer plusieurs demandes de devis auprès des professionnels afin de pouvoir comparer les prix qu’ils exercent.

Pour tout de même vous donner un ordre d’idée, il faudra compter entre 40 euros et 80 euros pour le ramonage de votre conduit. Pour vous assurer d’un bon ramonage, nous vous conseillons d’opter pour des professionnels qualifiés par l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (OPQCB).

Oublier l’étape du ramonage : les risques

Nous l’avons évoqué un peu plus haut : l’accumulation de suie et de bistre peut entraîner de sérieux problèmes dans votre maison comme les intoxications ou les feux de cheminée. 

En plus de ces problèmes, ne pas effectuer un ramonage alors que cela est obligatoire peut vous amener à devoir payer une amende. La contravention sera alors envoyée au propriétaire ou au syndicat de l’immeuble en cas de copropriété. 

De plus, en cas de sinistre, votre assureur pourrait refuser de vous dédommager si vous ne lui fournissez pas la preuve d’un entretien régulier de votre poêle à bois. Les professionnels effectuant le ramonage vous fourniront un certificat.

Autant effectuer régulièrement son entretien et son ramonage !

Combien coûte l’entretien d’un poêle à bois-2

Les gestes d’entretien au quotidien

Bonne nouvelle ! Certains gestes d’entretien et de nettoyage ne vous coûteront rien et pourront vous permettre d’optimiser l’espérance de vie de votre poêle à bois. 

Certains gestes réguliers seront en effet bénéfique pour votre appareil :

  • Vider le bac de cendres où s’entassent les résidus.
  • Nettoyer la vitre intérieure avec un produit non abrasif.
  • Vérifier la non-obstruction des arrivées d’air.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Pour l'instant, aucun utilisateur n'a donné son avis sur cette page, soyez le premier !